Jour 1 : Présentation et rencontre, parce qu’il faut bien commencer quelque part…

10418972_935763319768834_7408919606005473740_nBonjour à tous!

Voilà, ça y est, je me lance. En réalité j’avais déjà fais un premier article il y a quelques temps, mais comme pour tout bon débutant, j’ai vite déchanté sur certains points, et j’ai donc du le modifier, plusieurs fois, jusqu’à ce que finalement, je décide de faire table rase et de tout recommencer.

Tout d’abord, il me faut expliquer un peu qui je suis, où je vais, comment, pourquoi, et surtout, expliquer pourquoi ce blog, pourquoi ENCORE un blog sur le bio, l’éthique, le bien être…..

Ma philosophie, mon objectif, mes idées, bref ma ligne de conduite, je les détaille dans l’à propos, que vous trouverez en haut du blog, en cliquant sur le titre : « Ma philosophie : La beauté, le bonheur, l’harmonie,le bien être et l’estime de soi sont à la portée de tous! ».

moi
ça, c’est ma trogne de ce jour ^^

Commençons par les présentations : Je suis Nam (oui c’est un diminutif! 😀 Croyez moi, vous auriez du mal à le retenir en entier… ^^) J’ai à ce jour 34 ans, je viens de me marier avec un homme extraordinaire, j’ai deux enfants, une grande puce de 10 ans et un biboune de 5. J’ai également un chien, quatre chats, quatre poissons, un serpent et un hamster. Une maison pleine de vie quoi!! 😀

Professionnellement, comme pour un peu pour tout le reste dans mon existence actuellement, je suis en plein Grand Remaniement. (Avec majuscules siouuuplé, pour bien souligner que c’est du remaniement de compèt.)

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai saturé de ces boulots mal payés, de cette recherche d’emploi qui nous met plus bas que terre, qui nous oblige à supplier un patron de bien vouloOrientezMoi-Emploi-Questions-Entretien-Embaucheir nous honorer d’un travail dans lequel il pourra nous exploiter pour un salaire de misère et s’enrichir grassement, tout en nous rappelant constamment que trente mille personnes attendent notre place si l’on fait mine de se plaindre.

Lassée des organismes de « recherche d’emploi » qui nous traitent comme des statistiques, des cassos, des rebuts de la société, et qui nous empilent dans des formations sans queue ni tête pour remplir leur grille de statistiques et faire baisser les chiffres du chômage.

Et surtout, alors que j’avais une carrière déjà bien entamée (j’étais responsable de service dans une entreprise de négoce), je me suis retrouvée après mes deux enfants (et mes deux congés parentaux, pour être claire) face à un problème hélas très récurent : Mon CV ne valait plus rien. Les entreprises qui dix ans auparavant me reprochaient de ne pas avoir d’expérience, me reprochaient aujourd’hui de n’avoir pas Bac+5 pour exercer un métier que je connais pourtant depuis dix ans. Quant à mon statut de mère…. Bref, chacune ici sait de quoi je parle.images (11)

Pour le coup donc, après m’être engagée dans diverses voies professionnelles dans l’idée d’éventuellement recommencer à zéro et de me « refaire un CV », il a bien fallu que je me rende à l’évidence, mes ambitions (un « travail sympa et un bon salaire », l’utopie ultime de Bisounours drogué aux champi, quoi!)téléchargement (18) étaient soit irréalistes, soit réalisables éventuellement, mais avec un investissement financier personnel trop important.

(Je parle ici de me former à d’autres métiers. Formations qui n’étaient évidemment jamais financées par Pôle Emploi&Co, n’est ce pas…).

J’ai essayé l’alimentaire, donc, le boulot de base, facilement trouvable, que je n’aimais pas forcément, mal payé, et avec une collègue toxique en plus. (Heureusement que l’autre était super, N.O c’est à toi que je pense 😉  )

J’ai vite craqué.

10505461_10152756843728883_5085406875711590164_n

Pas le choix pourtant, il me faut travailler, comme tout un chacun, non seulement gagner ma vie, mais surtout, ce qui me manquait vraiment, c’était de réussir ma vie, dans le sens le plus sain et le plus profond du terme : trouver ma voie. Qui suis-je, si je ne suis pas cette responsable commerciale droguée au café et au stress toujours plus galopant??

 

Aujourd’hui, je pense qu’ enfin, c’est chose faite. J’ai trouvé, je SAIS qui je suis. (Et Dieuuuu que ça fait du bieeeennnn!!)

 

Après avoir examiné mon parcours sous tous les angles, cherché en moi, recoupé mes voies diverses, j’ai compris où tout ce chemin me menait. Doucement, puis plus clairement, l’évidence s’est imposée à moi.

Je sais qui je suis, ce qui a toujours été mon leitmotiv, ce qui me transporte vraiment, et ce que je veux faire, cela et seulement cela :

Je veux aider, aider les gens à se sentir bien dans leur peau, dans leur corps, sur leur planète et dans leur vie. Les aider à se sentir libres et heureux, beaux, dehors et dedans.

 

2udysee1

Je suis styliste de formation, et j’ai été responsable commerciale presque toute ma vie, avant de devenir responsable du personnel, puis de me lancer (rapidement) dans les assurances (mais ça n’a pas collé ^^).

Et l’écriture! J’écris, j’écris, depuis mes 9 ans, c’est ma drogue à moi. Quand j’écris, je vis. Et quand je vis, j’écris. Mes « plages » sans écrire sont les moments les plus mornes de ma vie.

Et la Nature, les animaux, la Terre, mon côté écolo-défenseure des animaux, ce côté St Bernard de tout…

Tout se recoupe, enfin, toutes ces routes, tous ces choix qui semblaient n’avoir pas de sens, en réalité me menaient vers ce que je suis aujourd’hui, prenant des virages, bifurquant, tournant autour du pot.

Mes hobbies, mes passions, ce pour quoi je suis douée, d’instinct, vous savez, toutes ces compétences qu’on a depuis toujours et qui font de nous ce que nous sommes, tout cela m’a ouvert les yeux, tout cela s’est assemblé soudain, comme les pièces d’un puzzle :
Aider les autres, faire sortir ce que les gens cachent au fond d’eux, ce qu’ils n’osent pas montrer… Leur Beauté, avec un très grand B, leurs qualités. Tout ce que « la société » ou la « morale » , leur éducation de « fais comme tout le monde et tais toi » leur a ordonné de cacher, de taire. J’aime faire ressortir le vrai d’une personne.

 

12193593_984801094892013_7008656958581367507_n

Faire rire aussi, quand j’étais petite, j’étais un vrai clown. Ça , ça ne devrait pas trop poser de problèmes! 😀

 

J’ai donc décidé de créer ma place, et de devenir Conseillère bien-être, afin d’aider les gens à se sentir bien, physiquement et moralement, à créer eux-mêmes leur bonheur et à se libérer des carcans limitatifs que nous impose la société, les moralisateurs et l’éducation psycho-rigide.

En gros, un credo à donner, à répandre, à offrir :

MENS SANA IN CORPORE SANO. 🙂 (Un esprit sain dans un corps sain)

Me voici donc, aujourd’hui, en train de monter mon projet de « conseillère bien être » de mon côté, et avec lui, je souhaitais pouvoir donner aux gens une sorte de « pas à pas », de chemin de débutant, de manuel pour commencer une nouvelle vie dans la bienveillance et bien sur, car pour moi c’est indissociable, le bio et le naturel. Et également de voir en « direct »  les effets positifs de ces choix, de pouvoir en constater les véritables effets au jour le jour.

Voici donc comment est née l’idée de ce blog. 🙂 Tadaaaaa!donner-amour

Lorsque j’ai commencé à changer moi même, mon alimentation, mes produits, j’ai fais pas mal d’erreurs. J’ai voulu trop bien faire, trop parfaitement et trop vite, je me suis fais du mal en y allant trop fort, et bien sur, du coup, j’ai craqué de nombreuses fois, failli tout laisser tomber, changé de direction, bifurqué……

Pour finir par trouver il y a peu finalement une ligne toute simple, évidente, avec un mot d’ordre unique et omniprésent, qui régit tout, et qui tempère mes ardeurs d’indigo intransigeante : La BIENVEILLANCE.

La bienveillance, c’est cette douceur qui nous tient la main , qui nous guide vers mfr405des actes de bonté envers nous mêmes, envers notre entourage, notre planète. C’est cet élan de tendresse qui nous fait prendre notre petit dans nos bras quand il vient de tomber, pour guérir son bobo d’un bisou.

Il nous faudrait faire preuve de la même tendresse, chaque jour, envers nous mêmes, et envers tout ce qui vit, que celle dont nous faisons preuve envers notre bout’chou ou un petit oiseau blessé. Parce que c’est bon pour nous, pour nous mêmes et pour nous tous. Nous sommes tous ce petit oiseau blessé, ce petit enfant tombé, nous avons besoin de cette tendresse, de cet amour pour nous mêmes. Nous sommes tous, en dedans, de petits enfants qui méritent d’être aimés, et guidés avec douceur et tendresse, et non avec dureté et intransigeance…10548248_10152955962114471_6582809399604029171_o

Avec la bienveillance, vous ne pourrez pas vous tromper, car vous avez droit à l’erreur. Vous ne vous ferez pas de mal, car tous vos actes seront dirigés par cette tendresse qui vous dira « oui, cela est bon pour toi / te fera du bien » ou à l’inverse « attention, ceci va te coûter, réfléchis bien »…

Avant, au tout début de ma « transformation », j’étais quelqu’un de très intransigeant envers moi même.

Tenez, un exemple flagrant :

J’ai été maman déjà deux fois, et chaque fois, je me suis mise une barre de perfection maximale à atteindre. Ma maison se devait d’être nickel tout le temps, ma grande fille toujours bien mise et tirée à quatre épingles, le bébé propre de toute tache, et moi toujours à l’heure, toujours bien coiffée, bien maquillée, zen, jamais stressée, mon chien bien dressé (je l’ai eu bébé alors que j’attendais mon deuxième)…. Mais je suppose que vous aviez déjà compris l’intensité du problème dès la ligne « maison nickel tout le temps »……………

burn-out-maman

Evidemment, j’ai fais un burn out monumental. Je me sentais nulle, grosse, moche, sale, ma maison me dégoûtait (alors même que tout le monde autour me disait qu’elle ressemblait à une maison de magazine tant elle était propre!!) bref, une image de moi même dégradée, un regard acide sur chacun de mes actes, rien de tel pour craquer…

89126913_o

Grâce à une émission sur le burn out maternel, j’ai pu mettre un nom sur mon état, j’ai créé un blog et une page FB (mamancheriequejaimetant) qui m’ont aidée, grâce a des amies copinautes supers et grâce au pouvoir de la parole libérée. (Les filles, vous vous reconnaîtrez, je vous aime <3)

L’idée, c’est que je venais de comprendre que je ne vivais pas ma vie : je la subissais. Je me mettais une barre inatteignable parce que je culpabilisais de ne pas travailler. TRAVAILLER. Comme si je ne travaillais pas!! Aujourd’hui je me rend compte de l’aberration d’une telle chose, mais à l’époque, je ne parvenais pas à me 8215_yahoo-commence-a-degager-l-authentification-facebook-et-google-de-ses-servicesprotéger des pics acerbes du style : « et toi, tu ne travailles toujours pas? » ou du sempiternel : « Oh moi je ne pourrais pas rester toute la journée à ne rien faire  » de la « bonne copine », teinté de jalousie mal déguisée et d’ignorance totale (« ne rien faire », mais malheureuse, es-tu donc si ignorante de la somme des actes à réaliser dans une maison avec enfants, chien et mari, pour qu’elle tienne encore debout le soir venu???) et du coup, je m’épuisais à « prouver » que j’étais utile et travailleuse, au point de m’oublier totalement et de crouler sous les corvées en pleurant devant l’énormité de cette barre de perfection absolue jamais suffisante, jamais atteignable…

Bref, vous comprenez où je veux en venir. L’intransigeance envers soi, l’absence de bienveillance et de tendresse envers soi même, c’est la chute assurée, et c’est surtout le reflet d’une souffrance, d’une croyance que « nous ne sommes pas assez bien », qu’elle vienne de nous ou d’un entourage bien pensant, et qu’il nous faut donc nous « dresser » à la dure pour être « mieux », être « acceptable », « suffisant ».

 

Or, pour qu’un changement soit bénéfique et positif, il faut se donner le temps, le temps de l’assimiler, de le comprendre, de le digérer… De le mettre en place avec douceur, et de l’accepter. Ainsi, vous êtes tellement en osmose avec ce changement ou cet état, que plus aucune réflexion ne pourra vous atteindre, car vous aurez pris cette décision en pleine conscience.

poselotus

Si j’avais été vraiment bienveillante envers moi même, j’aurai souri à cette « copine » en lui disant « Oh, non seulement je travaille toute la journée, mais je n’ai même pas de pause café moi! Heureusement, je suis heureuse et épanouie à m’occuper de mes enfants et en les regardant grandir et s’épanouir, et ça vaut tous les efforts du monde. » et la
conversation aurait sans nul doute changé de sujet, la « bonne copine » voyant que l’effet de sa leçon de morale était tombé à l’eau. Mais soyons clairs, avec la bienveillance, je ne me serai pas entourée de personnes aussi pénibles et « bien intentionnées », pour commencer!! 😀

n-MAD-MEN-large570

 

Depuis, j’ai fais mon petit bonhomme de chemin. J’ai relu tous mes livres de Louise Hay (oh comme je vous invite à les dévorer!) et j’ai appris que l’amour de soi n’était pas de la vanité, mais bien de la bienveillance. Vous verrez, j’use et abuse de ce mot, car il est mon mantra absolu, mon détecteur à erreur aussi, le meilleur test de produit ou de choix qui soit! 🙂

Avec la bienveillance, vous prenez les décisions qui vous font du bien. Vous ne mangez plus de produits chimiques qui agressent votre corps et vous font vous sentir stressés, vous ne vous fustigez plus en cas d’erreur, vous prenez plaisir à vous faire beau, à vous chouchouter, et par là même occasion , vous faites de même avec votre entourage! Education positive, communication non violente avec vos enfants…

FRESH-FOODManger sainement, par exemple, a des effets non seulement physiques mais psychologiques! Et il en va de même lorsque l’on est habillé avec gout, bien paré, que l’on se trouve beau dans la glace. Il en va de même lorsque l’on termine une séance de sport. Tout ce qui nous fait du bien, tout ce qui est fait avec bonté et bienveillance, nous procure bien être et apaisement.

Encore mieux : c’est un cercle vertueux sans fin! Plus on est bienveillant envers soi, plus on est heureux, beau, et mieux on se sent, et donc plus on a envie de continuer, d’être bienveillant, beau et heureux, et ainsi de suite!

Alors voila, je partage avec vous mon petit chemin, mon pas à pas, pour commencer une vie sous le signe de la beauté, du bien-être, du naturel, et avancer ensemble, petit à petit. Je suis au début du chemin moi aussi, et ce que je veux partager avec vous, ce n’est pas une vérité absolue, mais mon ressenti, mes expériences.

Ainsi vous pourrez constater vous mêmes les effets de ces changements sur moi, et décider si oui ou non vous avez envie de les suivre!! 🙂

Alors c’est parti,

Jour 1 : Retour sur les changements et Programme!!

Je vais vous énumérer un peu en vrac les changements effectués dans ma vie depuis quelques mois, ainsi que ceux intervenus plus récemment :

2014/2015 : De plus en plus de BIO.food additive apple syringe

Avec l’envie de perdre du poids, je me suis mise à lire les étiquettes des produits du supermarché. Et oh surprise, entre le sucre dans les boites de légumes, les additifs immondes et l’aspartame dans presque tout le light, j’ai commencé à comprendre que le marketing du « régime » était plus destiné à faire mincir notre portefeuille que notre tour de taille, mais surtout, au mépris le plus simple de notre santé.

Juin 2015 :

Pour la dernière fois, car cette idée me trotte depuis longtemps, je décide d’arrêter la viande. Je regarde EARTHLINGS, il me faut plusieurs heures, car je suis si choquée que je dois m’arrêter toutes les vingt minutes pour me calmer et cesser de pleurer. j’ouvre les yeux, mes œillères tombent, je ne peux pas continuer comme ça. J’aime les animaux, j’aime ma planète, je veux cesser de tuer, de polluer pour me nourrir, et devenir bienveillante envers tous les êtres qui vivent sur Terre.

Avec l’arrêt de la viande, suivie par mon mari (il n’est pas devenu végétarien, mais a accepté de limiter sa consommation de viande à l’extérieur de notre foyer. Les enfants continuant (hélas) à manger de la viande à la cantine, ils en mangent largement assez et peuvent trèspasdsmonassiette bien s’en passer à la maison) notre budget courses grossit, je décide de passer au 100% BIO.

Suivie par un gastro-entérologue pour des problèmes chroniques graves de transit et d’estomac, il me dit en souriant le jour ou je lui annonce que je ne mangerai plus de viande : « On ne devrait plus se revoir ». Il a raison, mes problèmes de transit sont instantanément réglés. Je les avais depuis l’âge de 14 ans.

(APARTÉ) Je m’autorise cependant à manger un peu de poisson (seulement certains, pas de thon ou de poissons sauvages pêchés par des chalutiers polluants…) et seulement quand je dois sortir, si je ne trouve rien qui me convienne. Je découvre que l’intransigeance et la dureté mènent à l’échec et, comme je veux vraiment y arriver, je commence un travail sur moi même, afin de parvenir à m’autoriser à sortir du cadre, et à ne pas me limiter à une étiquette extrême. C’est une voie personnelle, je sais que certains réussissent à passer de l’omnivore au vegan sans transition, ce n’est pas mon cas. J’ai essayé, et dès que j’ai voulu retirer les produits laitiers, j’ai cru que j’allais craquer. Je préfère me passer de produits laitiers et aller à mon rythme, plutôt que de me brutaliser et de craquer pour tout laisser tomber. C’est pour moi une leçon difficile, car j’ai toujours été très dure envers moi. J’apprends la bienveillance envers moi même, c’est nouveau, et c’est sans doute une des plus belles découvertes de ma vie. 🙂

Août 2015 :

tests5Les produits cosmétiques me posent problème. Éthiquement, la plupart sont testés sur les animaux, voire contiennent des produits issus des animaux, de la graisse de baleine, du foie de veau, etc. Doucement au début, puis plus rapidement, je passe au 100% BIO et éthique également dans mes produits, produits de beauté, cosmétiques, lessives, produits nettoyants…

Octobre 2015 : 

Portée par mes recherches et les connaissances que j’acquiers par mes lectures, je souhaite me passer de produits laitiers.

Je règle instantanément de ce fait mes problèmes d’estomac chroniques pour lesquels j’étais sous médication permanente depuis plusieurs mois.

J’ai envie de crier au monde tout ce que j’ai découvert ces derniers mois, la métamorphose incroyable et merveilleuse de mon corps et de mon esprit depuis la fin des produits animaliers dans mon alimentation, surtout lorsque cette transformation se fait avec bienveillance. Je décide que ce sera ça, mon métier, ma voie. Transmettre ça, et rendre les gens beaux, heureux, en bonne santé et bienveillants envers eux mêmes et envers notre planète!

10900083_927152573963242_900916780281631916_o

 

Janvier 2016  :

Résolution de l’année, commencer à boire un jus de fruits et de légumes par jour! Le père Noel qui est un malin, m’amène une centrifugeuse, bonheur total. Je commence  et c’est le bonheur, je me découvre un réel gout pour les jus, verts, oranges, rouges, et même marrons, bénéfiques, pleins d’énergie et de santé. Je continue à dévorer tout ce que je peux, livres, études, articles sur la nutrition et les bienfaits des fruits et légumes.

Il y a quelques jours, je découvre la vidéo « la vie en abondance » avec Irène Grosjean, et c’est encore une révélation, je vais commencer à faire un repas cru par jour, le soir, histoire de voir si ma forme arrive en force.

Et là c’est le bonheur ultime : je mincis, sans me priver, mes cheveux brillent, mes ongles se renforcent, ma peau rajeunit… Je ne m’en passe plus!!

J’ai perdu deja 1.5kilo en une semaine et demie, sans me priver de quoi que ce soit, alors que même Weight Weitcher n’avait eu aucun effet sur moi!! 🙂

En Janvier, je passe également à la coloration végétale pour mes cheveux.

Suite à une série d’articles de Pin Up Bio, je décide de sauter le pas et de prendre rendez vous chez BIOCOIFF. Je vous laisse voir le résultat obtenu en une seule séance, avec une coupe de 15cm, sur mes cheveux épuisés et assoiffés par plusieurs colorations chimiques, notamment pour mon récent mariage…

les pointeS

 

Et voilà où j’en suis.

A travers ce blog, je vous expliquerai quels sont aujourd’hui mes rituels de beauté, comment ils ont transformé et transforment encore ma vie.

Je compte commencer assez vite le yoga, encore une résolution à mettre en place. Je commence bientôt la mise en place de mon activité de conseillère bien être, et j’espère rapidement me former officiellement à la naturopathie et à la sophrologie, qui sont pour moi deux clés du bien être, que je pratique pour moi même, et que je rêve de pouvoir communiquer aux autres, tant leurs bienfaits sont légion. 🙂practicing-yoga-can-help-detox-heal

Je vous ferai part de mes avancées, de mes découvertes, de mes résultats, en direct! 🙂

Vous pourrez ainsi constater les effets de ces changements sur moi, j’espère réussir à faire rapidement quelques petites vidéos…

J’espère que cet article (long, je vous avais dis que j’étais une pipelette!!) vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à intervenir!!

Très bon début d’année à tous!!

capture-2015-01-16-17h22m59s

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Jour 1 : Présentation et rencontre, parce qu’il faut bien commencer quelque part…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s