Rituel beauté,nettoyage et ménage… Nos produits à la loupe (et moi, alors, qu’est ce que je prends??)

Bonjour à tous!!

sn2czrD’abord et avant tout, je voudrais vous remercier pour les retours vraiment gentils et le soutien que je reçois depuis la création de ce blog et de la page Facebook affiliée. Cela me touche énormément et m’encourage à continuer à chercher, et à avancer sur la voie du bien-être et de la bienveillance, dans le BIO, le naturel et le  cruelty free! 🙂 MERCI!!

Aujourd’hui comme promis, je m’attaque à un sujet qui nous touche tous : les produits que nous utilisons.

mere-au-foyerProduits de nettoyage, produits de beauté, produits d’entretien, ils sont légion, partout chez nous, envahissants nos placards, notre air ambiant, nos meubles, notre vaisselle, notre corps, nos vêtements, notre linge de toilette, de lit, notre planète……

Depuis quelques années, nous avons cru à bien des idées et bien des leurres transmis par les publicités et la télévision. Depuis que Liebenhook à découvert les premiers microbes, puis surtout Pasteur qui a révélé leur existence au monde, nous ne nous passons plus de détergents pour tout. (Quoi, des organismes vivants dans ma maison, qui s’infiltrent partout?? HARO, Fi manants, pchiiiiitttt, pchiiiiittt, exterminons cette vie sans tarder!!!)

Les publicistes en ont fait l’un de leur principal cheval de bataille. En effet, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, vous ne pourrez pas allumer votre poste sans voir une quantité effarante de publicités sur les produits ménagers, de toilette, de beauté… Vantant leurs qualités (et nonobstant leurs défauts pourtant bien plus nombreux et faisant l’impasse sur leur toxicité) et leur prix (mouhahahaha).

Si vous pensez encore que les publicités doivent être crues, voici un petit florilège de ce qu’est la publicité depuis déjà bien longtemps…

Voila voilaaaa….

Et si vous pensez qu’aujourd’hui, c’est mieux, je n’aurai qu’une chose à dire :

nutella-union-fait-la-force

Hum hum. (Oui, oui, ok, c’est vrai, j’aurai aussi pu mettre Mac Do, Activia, les produits laitiers nos « amis » pour la vie… On a que l’embarras du choix, quoi, même aujourd’hui. :p )

Mais qu’en est-il du véritable impact des produits que nous utilisons, sur nous? Notre santé? Notre corps? Notre planète? D’où viennent ces produits? Sont-ils sains (Arf!!), issus d’une fabrication éthique? (Houlàààààà éthique, là, pas vraiment!!)

000000000000000000000000aa

L’éthique d’abord :

Depuis 2013, « on » nous a dit que les produits testés sur les animaux, par exemple, étaient interdits sur le sol Européen. (OUF! Je respire, je ne fais de mal à aucun être vivant…)

ERREUR!!! Car si les produits finis sont en effet interdits de tests sur notre territoire, leurs composants, eux, sont bel et bien pour la plupart, testés sur les animaux. D’ailleurs, rien n’empêche ces produits d’avoir été testés en Chine par exemple, puis revendus sur notre territoire sans souci. A l’As quoi.

En fait, c’est facile : Toute marque qui vend sur le territoire chinois accepte de tester (ou de laisser tester, ce qui  revient au même) ses produits sur les animaux. Ce qui est totalement aberrant quand on sait qu’en plus d’être éthiquement inacceptable, c’est totalement inutile et mal venu. En effet, seulement 8% des principes actifs sur les animaux le sont aussi sur l’être humain, et sur ces 8%, la moitié des ces produits sera retirée du marché plus tard suite à des effets indésirables survenus tardivement.

test-rongeurs-80En bref, que ce soit en cosmétologie ou en pharmacie, à peine 4% des résultats obtenus sur les animaux (de la souris au gorille en passant par les lapins, les chats, les chiens…et même les oiseaux!!) seront applicables à l’homme à terme. ( Ici un excellent ouvrage pour plus de précisions, à télécharger en PDF)

Sur le terrain, qu’est ce que ça donne? Et bien devant le rayon d’un supermarché traditionnel, c’est la très, très, très grosse loose. La très grande majorité des produits (cosmétiques et détergents) sont testés et/ou composés de produits et principes actifs testés sur les animaux. 😦

Pour s’y retrouver, il y a plusieurs solutions. D’une part, les labels. Ils sont un peu nos téléchargement (1)garde-fous sur ce sujet. Le plus répandu (le seul quasiment en fait) dans nos rayons traditionnels de supermarchés classiques, sera le label ECOCERT, qui certifie que le produit n’a pas été testé sur les animaux, et qui ne contient aucun produit d’origine animale. (Exception faite du lait et du miel, si et seulement si ils ont été « prélevés sans porter atteinte à la santé ou au bien être de l’animal »)

Seulement, ils n’ont pas la possibilité de nous garantir qu’aucun des ingrédients n’a été testé sur les animaux, ce qui minimise sont impact éthique, hélas.

593514_280x210En gros, dans les supermarchés traditionnels, on peut dire sans crainte que quasiment tous les produits sont testés, et/ou composés d’ingrédients potentiellement testés sur les animaux. (Ici le lien du site PETA pour trouver une marque et savoir si oui ou non elle teste, et la liste officielle de PETA pour les marques qui testent et celles qui ne testent pas) 

En terme de labels, on peut trouver du pur éthique, mais pas en supermarché traditionnel. (Pour les différents labels cruelty-free, c’est par ici!) Il faudra se déplacer en BIOCOOP ou en magasins BIO pour en trouver. Une fois n’est pas coutume… 🙂

Bien sur, on peut aussi trouver d’autres solutions… 😉

La santé ensuite :

On ne cesair-interieur-aerer_resize_diapo_wse de l’entendre, depuis quelques années, il faut aérer notre intérieur. Pourquoi? Et bien en premier lieu à cause de la pollution de notre air ambiant.

Par notre respiration, humide, qui provoque une surcharge d’humidité dans l’air et donc une prolifération de moisissures.

Mais aussi par des toxiques présent dans nos produits d’entretien, ou même de désodorisant!! Avouez que c’est un peu idiot, on met des produits pour que ça sente bon, et on doit aérer parce que ça rend l’air toxique. Cherchez l’erreur. (Plus de précisions sur les polluants intérieurs ici)

Mais ce n’est pas le seul problème. La plupart des produits chimiques que nous utilisons pénètrent dans notre corps par la peau, et s’insinuent dans notre organisme.
On a entendu parler des sels d’aluminium contenus dans les déodorants par exemple. Des parabens dans les shampoings, du phenoxyethanol dans les lingettes, de l’EDTA qui pollue les cours d’eau…

Ou encore de la javel, destructrice à tel point qu’il n’y a pas que les bactéries qui succombent, mais aussi notre peau, nos poumons par ses émanations, nos yeux… De plus, ce produit a un impact sur l’environnement car il libère du chlore tout au long de son existence (lors de sa production, de son utilisation puis de son rejet avec les eaux domestiques). Une fois libéré, le chlore peut alors s’associer avec d’autres molécules organiques et se convertir en organochlorés,  particulièrement   toxiques et persistants. (source Bioaddict.fr)

eau-javel-danger

Nettoyer est devenu contre-productif dans notre maison à force de penser que toute bactérie doit être éradiquée. A cause de notre manie de récurer au bactéricide, nous abîmons l’équilibre bactérien et microbien de nos intérieurs, et nous favorisons donc le développement et la résistance de certains germes pathogènes. En gros, nous faisons exactement le contraire de ce que nous désirons, c’est à dire détruire ce qui pourrait nous aider à avoir une maison saine.

Nous utilisons des produits corrosifs, acides, bactéricides aveugles… Pourtant nous devrions le savoir, mais la publicité nous a leurrés, et depuis longtemps nous avons pris l’habitude de ne plus regarder les simples avertissements…

sigles

De plus, la composition de ces détergents et produits de beauté nous laissent seuls face à une liste de composants aux noms imprononçables de torture linguistique, totalement impénétrable pour les néophytes que nous sommes… Tocopheryl Acetate, Acrylate Crosspolymer, Dimethicone, Ethylhexyl Cocoate, Tetrasodium EDTA , PEG-100 Stearate…………….. Même une ordonnance manuscrite de médecin est plus déchiffrable!

Et pourtant, nombre de ces produits au nom latin cachent de vraies petites bombes, tant écologiques que sanitaires.

images (3)On peut déjà citer le phenoxyethanol , nocif pour le foie et le sang, cancérigène, allergène, provoquant eczéma et urticaire, et qui est accusé de provoquer de graves dérèglements hormonaux allant jusqu’à provoquer l’infertilité. Il n’est pas encore interdit! Pire, on sait que ses effets sont encore plus graves chez l’enfant, or il entre dans la composition des lingettes pour bébé!

Les parabens, bien connus aussi, cancérigènes avérés, dont les plus dangereux sont le propylparaben, le butylparaben et l’isobutylparaben. Le methylparaben et l’ethylparaben sont, eux, moins nocifs, mais restent fondamentalement indésirables dans un produit destiné au soin de la peau. Il est démontré clairement que dans 99% des tumeurs cancéreuses du sein ont trouve au moins un type de paraben, alors que 5 types sont présents dans 60% des cas. (source et ici aussi, pour les parabens plus précisément)les-perturnateur-endocriniens-300x265

Je ne peux pas faire le tour de tous ces produits évidemment, mais je pense qu’il est sain de se poser la question dans un autre sens : Puisque je ne sais pas ce
que cela contient, est-il prudent de m’en tartiner, alors que pas une année ne passe sans un nouveau scandale sanitaire?cosmetic
Est-ce que je dois encore faire confiance à des laboratoires cosmétiques ou de détergents,
sachant qu’ils ont une éthique lamentable, qu’ils ne respectent pas la vie, qu’ils utilisent des produits chimiques toxiques MÊME APRES QUE LEUR TOXICITÉ AIT ÉTÉ RÉVÉLÉE, tels les fabricants de shampoings qui usent et abusent des conservateurs tous plus nocifs les uns que les autres, ou les fabricants de lingettes pour bébé qui n’ont toujours pas banni le phenoxyethanol de leur composition même en sachant le risque de stérilité qu’ils font courir à nos fils et nos filles… lingettes-bebe

Le prix :

Je podesinfecter-bacteries-microbesurrais m’arrêter au titre pour clore ce point…. Un produit pour chaque acte! Un produit pour la lessive, un pour l’adoucissant, un pour le lave vaisselle, un pour la salle de bains, un pour les toilettes, un pour me laver le corps, un pour adoucir ma peau, un pour mes cheveux (un… Ou deux ou trois…) un pour mes dents, un pour mes enfants, un pour leurs cheveux, un pour le sol, un pour les fenêtres….. ETC.

A environ 3€ par produit d’entretien, et de (houlàààààà) 1 à 150€ le produit de beauté (et encore, je suis sure qu’on trouve bien plus indécent) on arrive à des factures finales exorbitantes, pour un résultat qui est donc toxique, nocif, polluant, et cruel.

Nous sommes pressés comme des citrons, habitués à consommer et consommer, jeter et 4741289polluer, en particulier en ce qui concerne notre corps et notre habitat. Des cires, des huiles, des crèmes, des gels, des poudres, des substances de toutes sortes, de tous parfums, vantés par des publicités mensongères (Mais ouiiiii, la crème antirides présentée par une pré-pubère de 17 ans, elle doit vraiment fonctionner, au prix ou elle est!! Même si ses centaines de prédécesseures n’ont enlevé que des euros à la place des rides… Oui, oui, mais celle là, avec son Q1000, elle est vraiment beaucoup plus mieux, si si. ) qui envahissent nos étagères, et notre esprit. 😉

Alors je les vois venir, mes détracteurs YvesRochNocibSephora-isés, oui mais le Biooooo c’est mega cheeer. Et bien une crème l’Occitane coûte en moyenne 50€. Je n’en ai pas pour si cher pour la totalité de mon placard de salle de bains, vous allez voir pourquoi. 😉

BREF :

On aurait pas fini de faire le tour de tous les problèmes que posent les produits « classiques » dont on nous vantent les « mérites » à la télévision. Notre taux de cancer n’a jamais été si haut. 30% d’allergies en plus. Notre santé décline, notre espérance de vie aussi, notre pouvoir d’achat s’amenuise et nous n’avons jamais autant pollué. Il est temps de trouver de nouvelles solutions, naturelles, saines, éthiques et écologiques. 🙂

i_mamandebordeePlutôt que de vous dire de bien regarder la composition de vos produits (et donc de faire vos courses avec un dictionnaire latin-français, la liste PETA et un exemplaire du tableau de classification des éléments) je vais vous dire ce que j’ai changé chez moi, quels sont mes produits, où je les achète, pourquoi, et ce que ça m’apporte au quotidien. A vous ensuite de faire comme vous le pourrez et comme vous le voudrez, en votre âme et conscience et avec vos possibilités.

Mes produits phare à moi, les voici :

  • Le vinaigre blanc : il remplace à lui seul le liquide de rinçage du lave vaisselle, l’adoucissant de la machine à laver, le détergent des toilettes, de la douche, de la table, du plan de travail, du micro ondes… etc. Seul ou accompagné de gouttes d’huiles essentielles, froid ou chaud, selon les utilisations, il fait merveille en toutes circonstances! 🙂
  • Le bicarbonate de sodium : Il est aujourd’hui mon seul et unique téléchargement (6)déodorant. Il lave également mes fruits et légumes pour être sure de ne trouver aucune trace de substances chimiques égarées dans mon panier bio, il est une alternative saine à la levure chimique… Il a surement d’autres utilisations et je ne suis qu’au début de mon histoire d’amour avec lui!! 😀
  • L’Huile de Coco (bio évidemment) : Mon chouchou!! Elle remplace la crème de jour (elle fond sur la peau et pénètre très rapidement, la laissant douce et souple), le démaquillant (incroyablement plus efficace, elle dissout le mascara en un clin d’œil _c’est le cas deemilenoel-huilecoco20133 (1) le dire_ et un seul disque de coton suffit à me démaquiller entièrement!!) elle entre dans la composition du baume cicatrisant pour mes tatouages…En masque, elle sera également une cure merveilleuse pour les cheveux, étalée en couche épaisse avant un shampoing et laissée poser une demi heure. Et quel parfum, du Bounty dans les cheveux!! 😀 Bref elle est multi usage, en cosmétique comme en cuisine puisqu’elle remplace sans problème le beurre dans les recettes de gâteaux!! 😀
  • Les huiles essentielles bio : Quelques gouttes sur le filtre de l’aspirateur et vous avez désodorisé votre intérieurtéléchargement (7) sans aucun effet néfaste, au contraire, selon l’HE utilisée, vous vous relaxez, vous assainissez, vous vous stimulez…
    Quelques gouttes d’HE de lavande dans un bouchon de vinaigre blanc, et vous remplacez votre assouplissant pour le linge en lavant votre machine et en lui donnant une senteur délicieuse et qui éloignera les mites! Quelques gouttes dans l’eau du fer à repasser et votre pièce sera parfumée en même temps que votre linge! 🙂
  • Le beurre de Karité BIO : Crème pour les mains, baume pour les lèvres, adoucissant pour les cheveux, Renforce les ongles… Lui aussi entre dans la composition de mon baume maison pour tatouages. ^^ Il a surement bien d’autres propriétés que je n’ai pas encore découvertes, mais je ne m’en lasse pas!

Voilà, j’ai fais le tour de mes essentiels. Pour le shampoing, actuellement, c’est Biocoiff de LOGONA, puisque comme je vous l’ai dis dans mon tout premier article, je suis passée à la coloration végétale BIO, et comme je l’ai faite chez Biocoiff, j’en ai profité pour leur prendre un shampoing. 😉 Je vous remets ici la photo de leur transformation en une seule coloration végétale, inutile de dire que j’ai hâte de continuer!!! 🙂

les pointeS

Pour le lavage du corps de toute la famille, c’est un gel douche en format d’1L que je prends en magasin BIO, environ 10€. Nous l’avons depuis deux bons mois et je pense qu’il va encore en faire au moins un. Le nôtre en
ce moment, c’est PHYTONORM aux huiles essentielles de lavande, un parfum délicieux et apaisant, labellisé COSMEBIO et ECOCERT.lavande1

Je n’utilise plus de crème de jour ni d’huile
pour le corps hormis mon huile de coco, qui fait tout cela à la fois. 😉

Mon dentifrice est actuellement un gel d’Aloe vera vivant (à 70%) et aux huiles essentielles de menthes, trouvé en magasin BIO, qui non seulement lave mes dents, mais agit comme le faisait un dentifrice pour dents sensibles, ce qui fait mon affaire! 🙂

maquillage-p2-too-faced-urban-decayMon maquillage est lui aussi passé d’abord en cruelty free, puis de plus en plus en BIO. Comme je ne mange plus de viande ni de produits laitiers et que je suis passée au jus tous les matins, je n’ai plus besoin de fond de teint ou de BB crème!! 🙂
Ma peau a retrouvé un teint éclatant, et mon huile  de coco est mon seul produit sur la peau du visage. (une noisette chauffée dans la paume suffit pour le visage entier, le cou et le décolleté) Pour mon mascara, c’est LILY LOLO, et un eye liner ZAO. Je possède également une palette E.L.F mais si elle est bien cruelty free, elle n’est pas BIO, donc elle sera remplacée par une autre marque lorsque son tour viendra. 🙂 AVRIL est également une marque super, cruelty free et BIO, et vraiment très accessible en terme de prix. 😉

Pour ce qui est de mes détergents, ils sont tous progressivtéléchargement (8)ement remplacés par le vinaigre blanc, avec ou sans ajout (d’eau, d’huile essentielle, de bicarbonate…) et je vous conseille ce livret à télécharger en PDF et à garder précieusement, absolument topissime pour fabriquer vous mêmes vos produits détergents entièrement sains, naturels et BIO!! 🙂 Toute la maison y passe, c’est vraiment génial. Je valide déjà le produit à WC qui est efficace et désodorisant à merveille, et je n’hésiterai pas à vous reparler de ces recettes, car j’ai bien l’intention de les tester au maximum!! 🙂 N’hésitez surtout pas à nous en faire part vous aussi!! 😉

ob_1f44d3_k1405175Voilà, je pense que j’ai fais à peu près le tour sur le sujet pour une première fois…… C’est un sujet qui me touche, car évidemment, pour tout ce qui touche au BIO et au cruelty free, mais aussi et surtout pour ce qui touche à la bienveillance, envers soi, avoir des produits efficaces et sains, peu chers et qui ne tuent personne (ni hommes ni animaux), c’est un sujet tellement important, qui prend une telle place dans nos vies! 🙂

Alors je vous dis merci, merci d’avancer avec moi sur ce chemin de bienveillance qui fera du bien à votre corps, à votre portefeuille, à votre santé, et à celle de toute notre planète!! 🙂

A bientôt mes p’tits anges!!! 😉saint

 

 

 

Publicités